Cérès


Cérès

Cérès
astéroïde de 900 km de diamètre, qui parcourt autour du Soleil une orbite de 2,8 UA en 1 680 jours.
————————
Cérès
déesse latine des Moissons, identifiée à la Déméter grecque.

⇒CÉRÈS, subst. fém.
MYTH. CLASS. [P. allus. à la déesse des moissons, symbole de la fécondité de la terre].
Jeune fille ou jeune femme blonde, d'harmonieuses proportions, d'allure noble et élégante :
M. Georges fermait les yeux pour ne pas retrouver devant ses regards la grande charpente de Berthe, en place de la petite esclave. Cette carrure de Cérès adolescente, cet éclat de blonde, au lieu de l'élégance adroite, de cette ébène profonde, de cette matité...
J. DE LA VARENDE, Indulgence plénière, 1951, p. 41.
P. méton. Les blés ou la moisson, le pain et le temps de la moisson. ,,En poésie on dit, Cérès et Bacchus pour dire, le blé et le vin`` (Ac. 1798).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Lar. 20e, Lar. encyclop. et QUILLET 1965.
Prononc. et Orth. :[] (BARBEAU-RODHE 1930). Ds Ac. 1798-1878. Noter que ds Ac. 1835 Cérès désigne une planète. Étymol. et Hist. 1. 1704 p. métaph. poét. « pain » (Trév.); 2. 1803 « blé » (BOISTE). Emploi métaph. de Cérès nom de la déesse romaine de la moisson (Naevius ds TLL Onom. s.v., 337, 47); déjà en lat. « pain, nourriture » (Naevius, ibid., 343, 6); « blé, froment » (Virgile, ibid., 342, 63). Bbg. PAMART (P.). De l'Alchim. à la chim. Vie Lang. 1969, p. 140.

Encyclopédie Universelle. 2012.